Sans catégorie

Au secours, mon enfant veut acheter le magasin au complet!

Père Noël surpris
Ah le temps des Fêtes! Ce temps magique de l’année… Un temps de réjouissances. Un temps de rassemblement. Un temps de grandes joies. Et un temps où nos enfants ont vraiment beaucoup de grandes envies et de grands désirs (ils ne sont pas fous, ils savent que les cadeaux s’en viennent!).

Pour preuve, l’autre jour, alors que je magasinais dans une grande surface, j’ai entendu la conversation suivante:

– Mamaaaaaan, c’est trop cool, je veux le camion de (petits chiens sauveteurs et leurs véhicules).
(la maman, en continuant ses courses) Hmmm-mmm…
– Je le veux! Arrête le chariot, je veux le voir!!!
– On n’a pas le temps mon chéri, il faut finir les courses et rentrer à la maison pour le diner
– Aaaarrêêête!!! Je veux le voir (commençant à chigner)
– On est pressés. J’avance. Tu le demanderas au Père Noël, ton camion.
– Nooooonnn, je voulais le voir (pleure maintenant en plein magasin). T’es pas fine…
(Mère ignore, en regardant les autres clients avec un regard désolé)
– Oh maman et regarde ça, ÇA!!! Arrête, je veux voir ça!
– Quoi ça?
– C’est le livre de (petits chiens sauveteurs)! Je veux le livre!
– J’ai dit qu’on était pressés. Et je n’achète pas de jouets aujourd’hui! Demande-le pour Noël.
– Mais maman je veux juste le voir!
– Non, j’ai dit. Tu ne vas pas me faire une scène en plein magasin!
– Mais je veux le voir! C’est pas juste, toi tu peux toucher à tout, et moi à rien!
– J’avance.
– Nooon! Noooon! Noooon! (les cris vont en augmentant)

Ça vous parait familier? Vous n’êtes pas seuls! Le temps des Fêtes est particulièrement propice à ce genre de scène. Après tout, c’est un temps de l’année où nous sommes tous poussés à consommer, les petits comme les grands (avouez que les vitrines de Noël peuvent être magnifiques!!). C’est aussi un temps de l’année où les enfants ont des attentes de recevoir des cadeaux. La tentation est donc grande…

Si nous, adultes, réussissons tant bien que mal à ne pas céder à la tentation de tout acheter ce qui nous plait, les enfants, eux, parviennent difficilement (voire pas du tout) à retenir leurs envies… Au plan développemental, c’est tout à fait normal, particulièrement chez les enfants d’âge préscolaire: ils n’ont pas encore la capacité de retarder leur plaisir (ce qu’on appelle le délai de gratification). Ils n’ont pas non plus la même notion du temps que nous – attendre quelques semaines avant de recevoir quelque chose dont ils ont envie, ça parait une éternité (ou ils ne comprennent tout simplement pas la notion de semaines). Et bien évidemment, ils ont des envies, des souhaits, tout comme nous… mais n’ont pas notre capacité d’achat pour les satisfaire (ce qui veut dire que les demandes passeront par vous pour quelques années encore! 🙂 ).

Enfant + Magasin super stimulant + Objets attrayants = Haut potentiel de court-circuit!

Donc dans ce contexte, il est normal que le temps des Fêtes soit un temps de l’année où les enfants expriment beaucoup de souhaits. Le nombre de souhaits peut être étonnant, et certainement irréaliste.

Comme parent, on peut être déstabilisés-épuisés-tannés-découragés-irrités par ces demandes nombreuses et parfois, répétées sans cesse.

On ne peut pas accéder à toutes les demandes de nos enfants. Mais on peut reconnaître tous les désirs et toutes les envies.

Donc, comment intervenir devant les demandes plus grandes que nature de vos enfants? Dans votre intervention, pensez à 3 objectifs:

  1. Valider les émotions de votre enfant: Reconnaitre le désir de votre enfant, ne pas le nier/minimiser.
  2. Respecter votre propre limite: Ne PAS tout acheter ce que votre enfant vous demande!
  3. Préserver la relation avec votre enfant, en maintenant le lien de confiance.

Un outil qui fonctionne très bien dans ce genre de situation consiste à METTRE SUR LA LISTE DE SOUHAITS.

Regardez notre capsule sur ce thème présentée dans le cadre d’un Facebook LIVE récemment:

Dans un carnet ou sur un bout de papier, écrivez les souhaits de votre enfant.

TOUS les souhaits. La quantité importe peu.

Vous pouvez dire:
« Oh ça semble vraiment super, je comprends que tu en aies envie… Allez, on le met sur ta liste de souhaits pour ne pas l’oublier! »

Si vous êtes plus techno, vous pouvez prendre une photo de l’objet en question.

À ce temps-ci de l’année, ce truc fonctionne vraiment très bien, car vos enfants connaissent déjà probablement le principe de la liste de cadeaux.

Donc si on reprend la situation décrite précédemment, la scène aurait pu se dérouler ainsi:

– Mamaaaaaan, c’est trop cool, je veux le camion de (petits chiens sauveteurs et leurs véhicules).
– Oh, c’est vrai? C’est vrai que ce camion a l’air vraiment spécial. Il peut contenir tous les animaux!
– Ouiiiiiii!!!! C’est vrai!
– Tu sais quoi? Qu’est-ce que tu dirais si on le prenait en photo pour le mettre sur ta liste de souhaits?
– Ok, est-ce que je peux prendre la photo?
– Bien sûr.
– Je pourrais prendre le camion de ma liste et le demander au Père Noël!
– Ça me parait être une bonne idée!

Mais attention!

Il y a un piège à éviter: pour préserver le lien de confiance, vous devez absolument respecter votre parole. Assurez-vous que vous gardez le bout de papier ou la photo. Assurez-vous que vous ne ferez pas disparaitre la liste ou que vous n’effacerez pas les items « indésirables » de la liste, à son insu. Respectez votre engagement envers votre enfant. Conservez la liste. 🙂

Si vous êtes préoccupés par la quantité ou la qualité de la sélection faite par votre enfant, vous pouvez, dans un moment calme et où votre enfant est reposé, faire un exercice de priorisation pour élaguer une partie de la liste. Vous pouvez, par exemple, demander à votre enfant quel est son « top 5 ». Vous pouvez lui demander de choisir seulement des jouets de qualité, qui lui dureront longtemps. Vous aurez alors l’occasion d’avoir une discussion constructive et formatrice avec lui ou elle, et de faire une priorisation plus efficace que si vous tentez de le raisonner dans le feu de l’action!

Mais l’ingrédient secret pour que l’exercice fonctionne: ayez cette discussion dans un moment calme.

Pas devant la vitrine de Noël. Pas devant les jouets au magasin. Pas devant les autres clients qui vous regardent. Attendez, vous comme lui, d’être en forme et de bonne humeur. Ça augmentera les chances de succès de la démarche! 😉

Avez-vous essayé la technique de la liste de souhaits? Partagez votre expérience!

2 avis au sujet de « Au secours, mon enfant veut acheter le magasin au complet! »

  1. Merci pour tes conseils. Je n’en suis pas encore là, mais je pense que cela ne devrait pas tarder, mon fils aura bientôt 3 ans et il commence à mieux s’exprimer. Souhaite-moi bonne chance. 🙂
    Au revoir

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *